Gare aux pièges de la maison!

Votre domicile est le lieu par excellence où votre enfant devrait se sentir et être en parfaite sécurité. Pourtant, 50 % des accidents qui touchent les moins de 16 ans ont lieu au domicile ou durant les loisirs. Trois mots d’ordre sont essentiels pour éviter de vous retrouver aux urgences avec votre enfant: éduquer, protéger et désamorcer les pièges.

Les chutes

Plus de 60 % des accidents sont provoqués par des chutes. Celles-ci peuvent avoir des conséquences graves, notamment pour les nourrissons. Même si vous le croyez en sécurité sur sa table à langer ou sur un canapé, votre bébé peut se retourner sur le ventre et ramper. Il ne faut donc jamais le laisser sans surveillance ailleurs que dans un lieu parfaitement sécurisé comme son lit ou son parc. Dans la chambre de votre bambin, la présence d’un tapis épais et moelleux offrira une surface idéale et préviendra les risques de blessure en cas de chute.

Une fois que votre petit commence à se déplacer, que ce soit en rampant ou en marchant, il devient plus exposé à différents dangers. Les lits superposés et les lits à barreaux ne sont pas indiqués pour les jeunes enfants. Pour les plus grands, installez une barrière latérale pour éviter la chute, et ne laissez pas un petit de moins de 6 ans dormir à l’étage supérieur.

Attention aux meubles mal fixés où ils pourraient s’agripper et qui pourraient se renverser sur eux. Prudence également avec les escaliers, les fenêtres et les balcons non protégés. Sécurisez l’accès à ces lieux tant que votre enfant n’est pas en âge d’y évo-luer sans risque. Ne laissez pas un enfant seul dans une pièce où se trouvent des objets sur lesquels il pourrait grimper.

À l’extérieur de la maison, ne relâchez pas votre vigilance. Les pièges possibles sont tout aussi nombreux (trous, fosses, puits, etc.)

L’asphyxie

Chez les bébés de moins de 12 mois, les risques d’étouffement sont particulièrement élevés, dus à l’aspiration possible de vomissures ou à la présence d’oreillers ou de couverture lui recouvrant le visage. Les tout petits n’ont pas besoin d’oreiller. Leurs couvertures ne doivent pas leur arriver plus haut que la poitrine et doivent être fixées au lit à l’autre extrémité. Dès le cinquième mois, l’enfant est capable d’attraper ce qui se trouve à sa portée et de le porter à la bouche. Veillez à ne pas laisser à sa portée tout objet qu’il pourrait ingérer et qui risquerait de rester bloquer dans son œsophage (punaises, boutons, vis, billes, pièces de jeux, legos de son frère aîné, cacahuète, etc). Attention également à ne pas oublier de ranger les sacs en plastique dans lesquels votre enfant pourrait introduire la tête au risque de s’asphyxier.

You May Also Like…

Les familles polyglottes

Les familles polyglottes

Dans beaucoup de famille, il est devenu courant de parler deux langues à la maison. Une situation d’autant plus...

Heureux dans sa chambre!

Heureux dans sa chambre!

Pour un enfant, sa chambre est sa petite maison dans la maison. Un endroit où il doit se sentir comme dans un cocon et...

Mon enfant me ment… que faire?

Mon enfant me ment… que faire?

La vérité n’est pas seule à sortir de la bouche des enfants… Il arrive aussi qu’ils racontent des mensonges. Comment...

Quand il se réveille la nuit…

Quand il se réveille la nuit…

Pour les enfants, la nuit a deux gros défauts : elle est noire et les force à se séparer de leurs parents pour de...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code