Quel sport après la grossesse ?

Martine Bernier

Journaliste santé, rédacteur en chef

août 25, 2021

Si vous désirez compléter votre régime avec quelques exercices physiques, l’idée est bonne… pour peu que vous soyez patiente.

Pour retrouver votre silhouette, pas question en effet de pratiquer le moindre sport avant d’avoir effectué votre rééducation périnéale. Vous risqueriez d’endommager votre périnée déjà mis à rude épreuve avec l’accouchement. Ce muscle a besoin d’être solidifié avant d’envisager tout autre exercice. En Suisse, de nombreux gynécologues prescrivent ces séances à suivre deux mois après la naissance. Si le vôtre a oublié de le faire, vous pouvez les demander à votre médecin.

Une fois la rééducation terminée, et dès que la visite postnatale aura confirmé que tout est rentré dans l’ordre, vous pourrez reprendre une activité sportive douce en tenant compte des indications de votre médecin. Huit à dix semaines après l’accouchement, vous pourrez commencer par la marche, pratiquer la natation, un peu d’aquagym ou du yoga sans jamais forcer. Si vous ressentez des douleurs au niveau du périnée, ralentissez ! En revanche, fuyez tout geste trop violent qui risque d’affecter organes et tissus. Évitez les sauts, l’équitation et tout ce qui pourrait mettre en danger votre corps encore fragile. Laissez-vous le temps de vous rétablir et de retrouver votre souplesse avant de retrouver le rythme qui était le vôtre avant votre grossesse. Si vous avez le moindre doute au moment de reprendre une activité sportive, sollicitez l’avis de votre médecin ou de votre kinésithérapeute. Ainsi, si vous souffrez d’incontinence, il n’est pas indiqué de faire de sport pour l’instant afin de ne pas affaiblir les sphincters. Là encore, une rééducation vous permettra de régler le problème.

Six à huit mois après la naissance de votre bébé, rien ne vous empêche de reprendre un sport d’endurance. La marche nordique, le footing ou la nage sur une distance respectable sont conseillés. Quant aux abdominaux, ils vous aideront à retrouver un ventre plus ferme. Comme la gymnastique, le step, le jogging ou la corde à sauter, ils pourront être réinscrits à votre programme une fois que vous aurez tonifié vos muscles et que vos articulations se seront assouplies.

Au quotidien, snobez les ascenseurs au profit des escaliers et ne manquez aucune occasion pour bouger ! Et tordez le cou à la croyance affirmant que l’activité sportive est contre-indiquée en cas d’allaitement: elle est sans fondement. À peine est-il conseillé, pour votre confort personnel, de donner le sein avant de vous rendre à votre séance de sport !

You May Also Like…

L’homéopathie et l’enfant

L’homéopathie et l’enfant

Pour soigner les petits bobos et les petits maux bénins des enfants, y compris en bas âge, l’homéopathie est idéale. À...

Une alimentation Équilibrée

Une alimentation Équilibrée

En adoptant une alimentation équilibrée avant et pendant la grossesse ainsi que durant la période d’allaitement, vous...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code