Le bilinguisme précoce: avantages et inconvénients

Lorsque les parents viennent de pays ou de cultures différentes, l’enfant se trouve plongé dans le bilinguisme familial et fait souvent l’acquisition de deux langues simultanées avant l’âge de 3 ans. Si, en prime, l’enfant entre dans une école où l’enseignement est donné dans une autre langue et que d’autres encore se trouvent au programme scolaire, il devient multilingue de manière précoce. Mais est-ce un atout ou un handicap?

Les avantages du bilinguisme sont évidents. Dans un monde où de plus en plus de professions demandent la connaissance d’au moins deux langues étrangères, le fait de rentrer à l’école en étant déjà bilingue ou multilingue est un atout, une richesse intellectuelle indéniable.

La capacité des enfants à apprendre d’autres langues est quasi illimitée, qu’ils soient doués ou non. Le fait d’en apprendre une, deux, trois ou même quatre dès leur plus jeune âge n’entraîne pas de surcharge cérébrale et ne retarde pas leur développement, contrairement à ce que l’on pourrait craindre. Au contraire, plusieurs études ont prouvé que le bilinguisme développe la souplesse intellectuelle et le raisonnement. Ce constat ne veut pas dire pour autant qu’il n’existe aucun déséquilibre. Si l’acquisition de la ou des deux premières langues n’est pas assez solide, en apprendre une troisième, voire une quatrième peut provoquer la perte des connaissances.

En famille, les spécialistes conseillent de bien compartimenter les apprentissages. Mieux vaut que le père s’adresse à son enfant dans sa langue maternelle, que la mère fasse la même chose, mais qu’ils évitent de mélanger les deux langues devant lui, passant par exemple de l’anglais au français en se parlant entre eux. L’acquisition en sera facilitée et ne confondront pas les différentes langues.

Les enfants qui ne sont pas nés dans un environnement bilingue peuvent évidemment acquérir la connaissance d’autres langues par l’intermédiaire de l’enseignement scolaire ou même déjà au jardin d’enfants. Mais quels que soient les efforts des parents pour mettre leur progéniture en contact avec d’autres, il ne faut jamais perdre de vue qu’une langue que l’on n’utilise pas se perd aussi facilement qu’elle a été mémorisée.

You May Also Like…

Gare aux pièges de la maison!

Gare aux pièges de la maison!

Votre domicile est le lieu par excellence où votre enfant devrait se sentir et être en parfaite sécurité. Pourtant, 50...

Les familles polyglottes

Les familles polyglottes

Dans beaucoup de famille, il est devenu courant de parler deux langues à la maison. Une situation d’autant plus...

Heureux dans sa chambre!

Heureux dans sa chambre!

Pour un enfant, sa chambre est sa petite maison dans la maison. Un endroit où il doit se sentir comme dans un cocon et...

Mon enfant me ment… que faire?

Mon enfant me ment… que faire?

La vérité n’est pas seule à sortir de la bouche des enfants… Il arrive aussi qu’ils racontent des mensonges. Comment...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code