Les premiers amours

Martine Bernier

Journaliste santé, rédacteur en chef

août 19, 2021

Il vient d’entrer à l’école enfantine et, déjà, votre bout de chou vous explique qu’il a « une amoureuse ».

Le phénomène est normal : lorsqu’un enfant traverse une période de grand changement comme peut l’être l’entrée à l’école, il tombe plus facilement amoureux. L’objet de sa flamme devient alors un repère rassurant, un petit compagnon qui l’aide à mieux supporter la transition d’un univers à l’autre.

La fraîcheur de ces sentiments précoces vous attendrit, vous désarme ou vous agace selon les cas. Évitez de vous moquer des petits tourtereaux. Mais n’encouragez pas non plus votre bambin en lui suggérant d’offrir un cadeau à sa belle etc. Leur histoire leur appartient, laissez-les la vivre à leur manière sans placer votre enfant sous le feu nourri de vos questions.

Si votre petit est obnubilé par sa «petite amie» au point de faire totalement abstraction des autres camarades et de ne plus supporter d’aller à l’école lorsqu’il se dispute avec l’élue de son coeur ou si elle est absente, respectez ses sentiments. Même s’ils sont différents de ceux que ressentent les adultes et s’il n’a pas les moyens de les gérer comme vous le feriez, ce qu’il vit est intense. Ne le séparez pas de son amie, mais incitez-le à pratiquer une activité tout à fait indépendante de l’école … et de sa petite fiancée. Introduisez dans sa vie d’autres petits copains pour ouvrir son univers affectif. Et sur lesquels il pourra s’appuyer si, un jour, l’inévitable séparation devait intervenir.

Les enfants sont capables de ressentir des sentiments profonds. Mais tous n’ont pas forcément envie d’en parler. Certains, plus pudiques que d’autres, n’ont pas envie de partager leur jardin secret avec leurs parents. D’autres n’ont simplement pas d’amoureux ou d’amoureuse et peuvent être gênés que vous leur posiez la question. Evitez de lui demander s’il a déjà un penchant, il pourrait se sentir obligé d’en avoir et se sentir anormal si ce genre de sentiments ne fait pas partie de ses préoccupations.

Si votre enfant est déjà un « tombeur » qui passe d’une idylle à l’autre, n’y attachez pas trop d’importance: cela ne veut pas dire qu’il sera infidèle et volage lorsqu’il deviendra adulte !

You May Also Like…

Quel sport après la grossesse ?

Quel sport après la grossesse ?

Si vous désirez compléter votre régime avec quelques exercices physiques, l’idée est bonne… pour peu que vous soyez...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *