Allergie au soleil

Dr. Emmanuel Laffitte

Département de dermatologie, HUG, Genève

mai 13, 2021

Il est bien connu que les gens ont des allergies aux arachides, au pollen, aux animaux domestiques et plus encore, mais il y en a une qui est un peu moins courante et c’est l’allergie au soleil. Il est également connu sous le nom d’empoisonnement au soleil et c’est une réaction du système immunitaire à la lumière du soleil qui entraîne souvent une éruption cutanée rouge et des démangeaisons. Très peu de personnes en ont une réaction naturelle, la plupart du temps elle est déclenchée par un facteur différent, comme divers types de médicaments ou l’exposition à certaines substances. La majorité de ces allergies se résolvent d’elles-mêmes sur une période de temps relativement courte et vous pouvez même accélérer le processus en utilisant des baumes ou des lotions pour la peau. Afin de prévenir les intoxications solaires, il est préférable d’utiliser des vêtements de protection et un écran solaire tout en évitant les heures de pointe d’ensoleillement.

Voulez-vous en savoir plus? Lisez ci-dessous l’article du Dr Emmanuel Laffitte.

ALLERGIE AU SOLEIL: DE QUOI S’AGIT-IL?

L’allergie au soleil, ou photosensibilité, correspond à une réaction anormale de la peau aux rayons solaires, le plus souvent aux rayons ultraviolets. Il est important de distinguer des causes dites exogènes et des causes dites endogènes.

Les causes exogènes correspondent à une photosensibilité provoquée par une substance qui, lorsqu’elle est en contact avec les rayons ultraviolets, devient toxique pour la peau ou crée une allergie cutanée. Il peut s’agir d’une substance appliquée sur la peau, par exemple le jus de certains fruits ou légumes (citron vert, mangue, céleri, artichaut), de certains cosmétiques (parfums, baume du Pérou) ou de crèmes anti-inflammatoires. Il peut s’agir également de substances prises par voie interne, qui, arrivant par le sang au niveau de la peau, subissent une transformation chimique médiée par les rayons ultraviolets. Les produits réactifs deviennent alors toxiques ou allergisants pour la peau, et la réaction a lieu sur les zones de peau exposées au soleil. Les principaux agents dits « photosensibilisants » correspondent à différentes classes de médicaments : certains antibiotiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens, diurétiques, certains sédatifs et antiépileptiques.

Les causes endogènes correspondent à des réactions de photosensibilité sans que l’on ne trouve de cause exogène, ou bien à des maladies de peau qui sont aggravées par l’exposition au soleil. On peut distinguer ce qu’on appelle les lucites, qui correspondent à une sorte d’eczéma déclenché par l’exposition solaire, l’urticaire solaire qui correspond à une réaction urticarienne apparaissant après l’exposition solaire. Il existe de nombreuses autres causes, par exemple certaines maladies génétiques, certaines maladies autoimmunes ou certaines maladies hépatiques qui peuvent provoquer une photosensibilité.

QUELS SONT LES SIGNES DE L’ALLERGIE AU SOLEIL :

Il peut s’agir d’une réaction prurigineuse ressemblant à de l’eczéma, parfois à de l’urticaire, ou bien dans les cas sévères une réaction intense ressemblant à un coup de soleil avec érythème (rougeur) et parfois formation de bulles (cloques). Les zones atteintes sont celles exposées à la lumière du soleil, à savoir le visage (sans atteinte de la peau sous le menton en général), et en fonction de l’habillement le décolleté, le dos des mains et les bras, parfois les jambes.

Dans le cas des lucites, les formes bénignes les plus fréquentes correspondent à une rougeur avec des démangeaisons apparaissant lors des premières expositions solaires et disparaissant progressivement avec le bronzage.

QUELS EXAMENS FAIRE EN CAS D’ALLERGIE AU SOLEIL :

En cas de réaction anormale au soleil, il faut consulter son médecin traitant ou un dermatologue pour vérifier l’absence d’une cause exogène, que ce soit une substance appliquée sur la peau ou un médicament pris par voie interne, et éventuellement rechercher une origine interne.

COMMENT TRAITER L’ALLERGIE AU SOLEIL

Le traitement est préventif avant tout : ne pas appliquer de substance à risque sur la peau avant l’exposition au soleil (en particulier pas de parfums, de cosmétiques, de crème anti-inflammatoire), et éviter une exposition solaire en cas de prise de médicament photosensibilisant (à vérifier auprès de son médecin).

En cas de lucite, une exposition très progressive au soleil avec l’utilisation d’écrans solaires peut parfois prévenir son apparition. Dans certain cas, une désensibilisation au soleil peut parfois être tentée sous contrôle dermatologique.

You May Also Like…

Maladies Allergiques

Maladies Allergiques

Le contact de l’allergène avec le système immunitaire va permettre, chez une personne prédisposée génétiquement aux...

Prévention, Traitement

Prévention, Traitement

Pour lutter contre les maladies allergiques, nous avons à disposition des traitements ainsi que des mesures de...

Acariens, Animaux

Acariens, Animaux

ALLERGIES À LA POUSSIÈRE DOMESTIQUE ET AUX ANIMAUX ? DE QUOI S’AGIT-IL ? En plus du pollen, les protéines des acariens...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code